Winky de chez Mainbot : (robotic) education first !

Rencontre avec Boris Kesler, CEO at Mainbot.

Mainbot : la robotique ludique dans toute sa splendeur.

Fondée en 2017 par Boris Kesler, la start-up – anciennement accélérée au sein du centre d’innovation de l’Ecole polytechnique – éduque les enfants à la robotique et les prépare au monde technologique de demain : « Nous sommes persuadés que les enfants ont besoin d’être préparé aux technologies de demain et avons l’intime conviction que les robots sont un outil formidable pour ce faire. » Mainbot a donc développé Winky : le premier robot éducatif, ludique, attachant et évolutif à destination des 5 – 12 ans.

Comment ça marche ? A partir d’un tutoriel, les enfants peuvent eux-mêmes assembler Winky. Cela leur permet d’en apprendre davantage sur la composition d’un robot, ainsi que sur la programmation, via l’application Winky-Lab qui leur offre aussi la possibilité de réaliser leurs propres applications Winky.

 

  • Votre plus grande réussite ?

Nous sommes très fiers d’avoir pu convaincre près de 10.000 familles, de vouloir pré-commander notre petit robot sur Kickstarter.

  • Ups and downs ?

L’industrialisation est un sujet majeur pour les startups faisant du Hardware, et nous avons eu plusieurs difficultés à date. Le récent recrutement de notre nouveau CTO, Pierre-Yves Thoulon – centralien avec 35 ans d’expérience dans le Hardware, notamment à la tête de la R&D chez HP et Gemalto – nous permet aujourd’hui d’être confiant sur la livraison en Novembre de cette année de notre robot.

  • What’s next ?

La Commercialisation de Winky est prévue pour Novembre 2019, notamment chez deux retailers connus du grand public. On prévoit de commercialiser au moins 10.000 robots en 2019, pour un chiffre d’affaires de 2 millions €. Dans quelques années, on s’imagine créateurs de nouveaux robots domestiques qui faciliteront le quotidien des gens.

  • Une inspiration ?

Tesla et Elon Musk sont des inspirations personnelles. Sur le plan de la robotique, je suis fan de ce que Bruno Maisonnier a fait avec Aldebaran Robotics (avant son rachat par Softbank en 2014). C’est d’ailleurs un réel honneur qu’il ait décidé d’investir l’année dernière chez nous.

X-UP en un mot ? Enrichissant. Mainbot faisait partie des start-ups de la promo #X-UP5 : « Le Drahi et l’X sont avant tout un super réseau de professionnels, reconnu en France et à l’international. C’était un super boost en 2017 quand nous avons démarré l’accélération et ça l’est encore aujourd’hui. Merci à l’X-UP. »

 

Boris Kesler, entrepreneur résilient.

Serial entrepreneur, Boris a déjà plusieurs start-ups à son compte : Lepiq en 2013 – la montre connectée haut de gamme – Maintool en 2014 –  bracelet connecté – puis Mainbot en 2017.

 

« Tout ce qui mérite d’être fait, mérite d’être bien fait. »

 

  • Entreprendre : quel a été votre déclic ?

« Ma passion pour la robotique. Permettre de faciliter le quotidien des gens grâce à elle est réellement mon leitmotiv et, je pense que l’entrepreneuriat est le moyen le plus concret d’y arriver.  Dans quelques années, j’aimerais être une des références dans le milieu de la robotique avec plusieurs robots sur le marché. » La start-up est d’ailleurs en pleine levée de fonds, Business Angels, Family Offices et Fonds d’investissement, n’hésitez pas à les contacter si intéressés : boris.kesler@mainbot.me

  • Un conseil d’entrepreneur à entrepreneur(e)s ?

La clé de la réussite est dans une gestion intelligente et stratégique du cash, particulièrement en h

ardware. Peu importe nos idées, notre passion ou même notre détermination, il faut être un bon trésorier pour réussir. Sachez reconnaître vos forces et faiblesses. Vos forces, car dans l’adversité, c’est elles qui vous sauveront. Vos faiblesses, pour que vous puissiez vous entourer intelligemment. Avec une bonne conscience de celles-ci, la réussite est possible.

Pour précommander votre Winky, c’est par ici !

En savoir plus

Suivez leur actu : Facebook / LinkedIn / Twitter / Instagram