Skip to main content

Accompagner les start-up grâce au mentorat entrepreneurial

Très en vogue dans les pays anglo-saxons, le mentorat entrepreneurial s’installe depuis une dizaine d’années en France. Ce n’est qu’en 2013 que la Charte nationale pour le mentorat entrepreneurial est signée entre Arnaud Montebourg, Fleur Pellerin et Dominique Restino, le président de l’Institut du mentorat entrepreneurial. Le principe du mentorat entrepreneurial est de mettre en relation un entrepreneur expérimenté, le mentor, avec un autre entrepreneur qui recherche un accompagnement personnalisé, volontaire et inspirant.


Qu'est-ce que le mentorat entrepreneurial ?

Avant de définir le mentorat entrepreneurial, revenons sur l’origine du mot “Mentor”. Ce mot provient de l'Odyssée d’Homère. En effet, avant d’aller combattre les Troyens, Ulysse confie le soin de sa maison à Mentor. Il assure le rôle de professeur, d’accompagnateur et de guide auprès de Télémaque, le fils d’Ulysse. Une fois adulte, Télémaque part à la recherche de son père condamné à errer 10 ans après la guerre de Troie. Afin de l’accompagner dans sa quête, la déesse Athéna adopte la voix et l’allure de Mentor pour lui inspirer confiance. Ainsi, “mentor” a pris le sens d’accompagnateur avisé, de personne sage ou encore de motivateur. 

Voici la définition du mentorat entrepreneurial : c’est un accompagnement personnalisé, volontaire et bénévole, à caractère confidentiel apporté par un entrepreneur expérimenté dit mentor à un autre entrepreneur dit mentoré dans l’accompagnement humain de son savoir-être entrepreneurial.

Le mentorat d’entreprise a débuté dans les grandes entreprises des pays anglo-saxons, à la fin du XXème siècle. Le but était de mettre en relation un jeune cadre avec un dirigeant expérimenté afin de développer sa carrière, son savoir-être, son réseau et de découvrir la culture et la politique de l’entreprise. 

Aujourd’hui, le principe du mentorat entrepreneurial est de mettre des dirigeants de start-up ou de TPE/PME, appelés mentorés, en relation avec des entrepreneurs expérimentés et reconnus, appelés mentors. Le but du mentor n’est pas de s’immiscer dans la gestion de l’entreprise du mentoré, mais de l’écouter avec bienveillance et de l’aider à ouvrir son champ de réflexion. 

Cette relation de mentorat permet aux entrepreneurs de booster le développement de leur entreprise grâce aux conseils du mentor, qui partage son expérience entrepreneuriale. 

Qu'est-ce qu'un mentor ?

Le mentor est un dirigeant-propriétaire ou un actionnaire significatif d’une entreprise. Il a une certaine expérience entrepreneuriale et a traversé avec succès  les différentes étapes de croissance d’une entreprise. Il a eu une vie professionnelle riche et dispose de nombreuses connaissances qu’il désire transmettre à d’autres entrepreneurs.

La légitimité d’un mentor réside dans le fait qu’il a déjà connu le parcours entrepreneurial jalonné de freins et de défis constants et peut ainsi partager son expérience, ses erreurs, et ses succès. La relation mentorale l’engage à accompagner le mentoré de façon bénévole et désintéressée.

Qu'est-ce qu'un mentoré ?

Le mentoré est un porteur de projet, un dirigeant-propriétaire ou un actionnaire majoritaire d’une entreprise. Il peut être dans la phase de création de son entreprise, ou dans une étape plus avancée. 

Il est à la recherche d’un regard extérieur et expérimenté pour analyser avec lui sa stratégie de croissance et confronter ses idées, en toute confidentialité.

Les caractéristiques du mentorat d'entreprise

Le mentorat d’entreprise peut être considéré comme une aide offline, c’est-à-dire sans lien hiérarchique ou lien d’intérêt. La relation doit être volontaire et non obligatoire, autant pour le mentor que pour le mentoré. C’est une relation d’égal à égal, le mentor n’a pas de rôle de chef. Elle est interactive et pas à sens unique. 

Le mentorat entrepreneurial est un accompagnement personnel sans conflit d'intérêt, le mentor ne doit donc pas être actionnaire de la société du mentoré pendant la relation de mentorat. L’accompagnement peut parfois être rémunéré, mais il est bénévole dans la majorité des cas. 

Le mentor et le mentoré se choisissent mutuellement. Le mentor accompagne l’entrepreneur et le guide en lui apportant son expérience et le mentoré reçoit de précieux conseils, élargit son réseau et prend de l’assurance. Le regard extérieur apporté par le mentor permet au mentoré de prendre du recul, d’évaluer différentes options et de prendre des décisions seul.

Il faut savoir que les entreprises mentorées ont une croissance plus élevée que les autres et sont moins nombreuses à arrêter leur activité. Un véritable bénéfice pour les entrepreneurs mentorés !

Le mentorat est-il efficace pour accompagner les start-up ?

Définitivement, le mentorat peut faire la différence dans la structuration et le développement d’une start-up. Le transfert d’expérience d’un mentor peut accélérer la croissance d’une start-up. 

Lorsqu’on est entrepreneur, a fortiori au sein d’une start-up, on peut se sentir limité voire bloqué. Tout est à faire et prendre les bonnes décisions peut être difficile. Bénéficier de l’accompagnement d’une personne expérimentée, qui va partager ses expériences de façon désintéressée, est un avantage incontestable par rapport à d’autres start-up qui ne recevraient pas un tel soutien. 

Le mentor aide le mentoré à ouvrir son champ de vision, à se poser les bonnes questions pour faire des choix éclairés. Il n’est pas nécessaire que les deux personnes soient du même secteur d’activité, au contraire, des champs d’expertises transversaux et complémentaires peuvent être plus pertinents : l’important est d’avoir des personnalités qui s’accordent pour se tirer vers le haut. Cela permet également au mentoré de découvrir d’autres façons de penser et d’autres méthodes de travail. 

De plus, bénéficier de l’écoute d’un entrepreneur plus expérimenté permet au mentoré de se sentir moins seul devant des décisions compliquées à prendre. Le mentor a connu ces difficultés et peut soutenir l’entrepreneur mentoré, d’égal à égal. L’effet miroir invite à relativiser sur la situation pour mieux appréhender les problématiques.

L’entrepreneuriat est une aventure humaine qu’il est agréable de partager avec une personne extérieure, capable d’accompagner et de challenger le mentoré.

 

X-Up, le mentorat à l'École polytechnique

Le centre d’entrepreneuriat et d’innovation de l’École polytechnique a son propre système de mentorat : l’incubateur X-Up, un programme intensif de 6 mois pour structurer votre projet de start-up. Vous bénéficiez d’un espace de travail, de conférences et d’ateliers sur les axes technologiques, business et communication, d’un coaching sur-mesure, de formations, d’un accès à l’espace de prototypage et du réseau de l’X pour développer votre start-up et d’un accès à l’écosystème de l’Institut Polytechnique de Paris. 

Dans le cadre de ce programme l’incubation X-Up, il est planifié une journée dédiée au mentorat entrepreneurial afin que les start-up incubées rencontrent d’anciens étudiants de l’X, dans le but de trouver 2 à 3 mentors pour les accompagner dans leur projet. Ces mentors sont pré-sélectionnés avec soin afin qu’ils répondent aux besoins des entrepreneurs incubés. C’est le cas par exemple de Kamil Beffa dont nous avons parlé dans un précédent article sur le mentorat.