Skip to main content

Gamma Pulse : décontaminer l’air par le nettoyage des particules en suspension

L’apparition de la pandémie de Covid-19 a révélé un vrai besoin : pouvoir décontaminer l’air rapidement. Gamma Pulse, actuellement incubée chez X-Tech, l’incubateur pour entreprise avancées de l’Ecole polytechnique, s’est lancée ce défi.


Un changement de cap

Fondée en 2014, Gamma Pulse a d’abord eu une idée d’application de la physique plasma et de la puissance pulsée afin de détecter des explosifs et des substances nucléaires dissimulées. Au moment où le projet est devenu réellement concret, la pandémie de Covid-19 a touché la France. A partir de là, les fondateurs ont réalisé qu’ils avaient travaillé sur un système de purification dans leur passé. Ils ont alors décidé de commencer à travailler sur le sujet en mars 2020. En juillet 2020, Gamma Pulse obtenait le financement d’une industrie afin de développer son premier prototype et de le breveter.

Après des tests en laboratoire, le premier prototype, destiné aux hôpitaux, a été présenté sur le stand Institut Polytechnique de Paris lors du salon Viva Technology. Le dispositif purifie entre 1 et 6 mètres cubes par minutes, soit jusqu’à 360 mètres cubes par heure.

 

1

 

Gamma Pulse dans le futur ?

Dans le futur, Gamma Pulse souhaite maintenir sa production en France pour les restaurants et les hôpitaux et donner des licences aux grandes industries pour d’autres applications à l’international.

Ils souhaitent également revenir sur leur projet de base de détecter des explosifs et des substances nucléaires dissimulées grâce aux financements récoltés par KillViD™, leur système de purification.

 

Un conseil ?

L’entrepreneuriat nécessite beaucoup de passion. Le début est toujours dur, il faut être très investi.

Selon Carmen Dumitrescu, la CEO de Gamma Pulse, il faut être têtu, mordu : le plus dur, c’est d’être son propre chef.

Tout est possible, l’impossible prend juste un peu plus de temps