Skip to main content

Comment la data influence t-elle la médecine ? | Présentation de Medicen

A l’occasion de notre prochain X-Novation Talks sur la Biotech, nous avons abordé le sujet de la médecine personnalisée grâce à la data avec Julie Baussand, chef de projets innovation santé chez Medicen, le pôle de compétitivité des technologies innovantes pour la santé en Ile de France. 


L’importance des données pour la médecine personnalisée

Tout d’abord, qu’est-ce que la médecine personnalisée ? Cette approche de la médecine consiste à adapter les traitements selon les caractéristiques des patients et de leurs maladies. L’objectif est d’apporter aux patients des diagnostics d’une grande précision et une prise en charge personnalisée.

La médecine personnalisée est rendue possible par l’analyse de données de santé, notamment grâce au big data. Les données de santé permettent de mieux prédire les réponses du patient aux différents traitements possibles et d’éviter au maximum les effets secondaires.

On parle également de médecine 4P, ajoute Julie Baussand. Personnalisée, prédictive, préventive et participative. Personnalisée car elle se base sur les données spécifiques du patient, Prédictive car elle permet d’évaluer le risque de développer des maladies ou de réponse à un traitement, Préventive car elle favorise les actions pour préserver la santé du patient et enfin Participative car en partageant ses données, le patient devient acteur de sa santé.

Grâce à la médecine personnalisée, les professionnels de santé offrent aux patients un parcours de soins optimisé. Les données proviennent de dossiers patients informatisés, d’objets connectés, d’applications de santé, etc. Leur force se situe dans le regroupement de ces données et leur analyse, notamment avec des logiciels d’intelligence artificielle. 

L’ambition de la médecine 4P est de transformer profondément le système de santé en le fondant davantage sur la prévention personnalisée plutôt que sur une approche curative collective.

L’influence de la data sur la médecine actuelle

A ce jour, la santé digitale qui favorise le développement de la médecine 4P en est à ses prémices mais le Covid-19 a permis d’accélérer l’adoption des solutions numériques et le partage des données de santé, ce qui s’est notamment traduit par le déploiement du Health Data Hub lancé plus tôt que prévu pendant la crise, explique Julie Baussand.

La data est perçue comme une véritable mine d’or dans le domaine de la santé et on note une véritable volonté de l’exploiter pour améliorer la prise en charge des patients. De nombreuses initiatives voient le jour, notamment au sein des CHU, pour donner l’accès à ces données afin de favoriser l’innovation en santé tout en préservant la sécurité des patients.

Pour aider l'écosystème dans la voie du partage des données de santé, Medicen a mis en place une feuille de route dédiée aux enjeux des données de santé et solutions numériques associées. Notamment “Meet My Data”, un rendez-vous mensuel dont l’objectif est de décrypter le panorama des données de santé existantes, d’identifier les acteurs et ainsi de favoriser les projets collaboratifs autour des données de santé.

Néanmoins, l'accélération de l’exploitation des données et des solutions numériques de santé dépend de plusieurs aspects nécessaires à aborder dans leur globalité.  Par exemple, l'accès réglementé et sécurisé aux données de santé, l’utilisation d’une intelligence artificielle fiable et explicable, l’interopérabilité des systèmes, la qualité et la standardisation des données, etc.

La France évolue sur ces sujets et s’organise dans ce sens pour apporter des solutions et structurer l'écosystème, notamment au niveau européen avec des initiatives telles que TEDHaS ou GAIA-X. A l’étranger, la transformation digitale du système de santé et l’utilisation des données de santé est en marche, par exemple en Allemagne avec le DiGA (Digital Health Applications) qui en permettant le remboursement de solutions digitales va accélérer leur adoption, le développement des start-ups et la génération de données de santé.

La volonté d’avancer est bien présente en France, souligne Julie Baussand. Il y a une forte volonté nationale des politiques et de l’écosystème. Medicen organise d’ailleurs un événement virtuel sur l’usage des données en vie réelle dans la prise de décision le 11 juin 2021. C’est une matinée de restitution du travail réalisé dans le cadre du programme IA et Santé du CSF Industries et Technologie de Santé et piloté par l’ARIIS.

Protection des données : l’enjeu de la médecine personnalisée

Parmi les clés pour favoriser le développement de l’analyse des données de santé en France, la protection des patients et de leurs données représente un enjeu majeur.

On pense par exemple à la polémique autour du choix de Microsoft pour héberger la plateforme du Health Data Hub, à cause du Cloud Act, qui permet sous certaines conditions aux autorités américaines d'accéder à des données hébergées par des sociétés américaines quelle que soit leur localisation. En réponse, l’hébergeur devrait changer d’ici 2 ans si une meilleure solution technique est proposée.

De mon point de vue, les patients sont plutôt enclins à partager ces données dans un objectif de recherche et d’innovation, mais uniquement s’ils ont la certitude que ces données seront sécurisées et utilisées à bon escient. La confiance est la clé pour structurer cet écosystème et avancer. C’est d’ailleurs l’objectif de Medicen, expose Julie Baussand.

Le rôle de Medicen

Medicen est le pôle de compétitivité santé de la région Île de France. Il a été créé en 2005 et a pour ambition de fédérer l’écosystème de santé privé et public, pour faire émerger des solutions d’innovation au service des patients.

Medicen est organisé en 3 filières : Biotech, MedTech et E-santé, avec des enjeux transversaux comme la donnée de santé (Health data). Le pôle dispose de 3 leviers d’action afin d’accompagner le secteur de la santé et de l’innovation :

  • l’accompagnement des acteurs de l’écosystème (+500 adhérents) à l’émergence et au développement des projets d’innovation ;
  • l’orientation des porteurs de projets vers des dispositifs de financement dilutifs et non-dilutifs ; 
  • l’accompagnement au développement des sociétés en Europe et à l’international. 

X-Novation Talks : Biotech et innovations 

Vous souhaitez en savoir plus sur la médecine personnalisée ? Ne manquez pas le prochain X-Novation Talks sur le sujet de la Biotech et des innovations liées. Les experts invités aborderont le sujet des données de santé, des logiciels d’intelligence artificielle et globalement de la médecine du futur.

En plus de Julie Baussand, chef de projets innovation santé chez Medicen, vous aurez le plaisir d’échanger avec Stéphane Bidet, CEO de Hillo, Louis-Oscar Morel, CEO de Ummon HealthTech et Marc Lavielle, directeur de recherche en statistiques à l’INRIA et professeur au centre de mathématiques appliquées de l’École Polytechnique.

Inscrivez-vous