Skip to main content

Des oméga-3 durables : le défi que souhaite relever Microfit

A l’heure où 90% des ressources marines sont déjà exploitées au-delà de leur capacité de renouvellement, un vrai défi s’impose : développer une nouvelle source d’oméga-3 responsables. On constate, année après année, un épuisement des populations sauvages de poissons sources d’oméga-3 ; cela constitue un vaste problème face aux besoins croissants d’une humanité grandissante.


Face à cette réalité, Hugo Weidmann et toute son équipe ont décidé de se lancer dans le projet de Microfit. Ce projet de startup en biotechnologie vise à produire des oméga-3 à chaîne longue de manière durable. Ces oméga-3 constituent une famille d’acides gras essentiels pour l’Homme et les animaux. Ils sont en effet indispensables au développement et au bon fonctionnement du corps humain, mais celui-ci ne sait pas les fabriquer.

Lauréats du Student Innovation Day 2021, un concours national ouvert à tous les étudiants du pays et organisé par la Young Entrepreneurship Society, ils ont été récompensés comme l’une des meilleures startups étudiantes. Dans le cadre de cet événement, ils ont été primés par le centre d’entrepreneuriat de l’X, partenaire de l'événement.

Un projet d’études devenu création d’entreprise

Le choix du sujet est la conséquence d’un projet de cours entre Hugo Weidmann, Aubry d’Andoque de Sériège et Antoine Rousset, trois étudiants du master X-HEC entrepreneur. Ils travaillent d’abord sur un projet qui visait à utiliser des analyses du microbiome intestinal pour rechercher une solution probiotique à l’obésité. La difficulté à collecter un volume suffisant de données les encourage à se concentrer sur une autre pathologie: les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI). C’est au détour d’une publication sur un essai de supplémentation en oméga-3 de patients MICI qu’ils s’intéressent à leurs bienfaits. Ils découvrent ensuite les enjeux afférents aux oméga-3 en termes de surpêche et de débouchés dans l’industrie. Ils ont alors une idée : synthétiser des oméga-3 à partir de bactéries à croissance rapide.

Alix d’Archimbaud, en Master Biologie-Santé, rejoint dès lors l’équipe en tant que CTO. Forte de ses connaissances en bio-ingénierie, elle isole les séquences des gènes responsables de la synthèse d'oméga-3 chez une bactérie marine et développe les plasmides adéquats avec l’aide d’un professeur de l’École polytechnique.

L’équipe, pluridisciplinaire et passionnée de microbiologie, commence sous peu la phase d’expérimentation en laboratoire.

En pratique, ça donne quoi ?

Le processus est simple : mettre la biologie synthétique, qui vise à concevoir, reproduire ou modifier des systèmes biologiques, au service d’une production responsable d’oméga-3. Le travail se fait autour des gènes de synthèse de l’EPA et du DHA, deux acides gras polyinsaturés ayant des vertus reconnues dans la prévention secondaire des maladies cardiovasculaires, l’immunité, le maintien de la vision ou encore le développement cognitif. Ces gènes sont transférés vers des souches bactériennes non pathogènes de forte productivité, des bactéries qui se reproduisent à grande vitesse sans causer de maladie. Les oméga-3 produits, extraits et purifiés, proviennent donc de bactéries OGM. En revanche, le produit final, une huile riche en oméga-3, est exempt de résidus OGM.

D’ici 18 mois à 2 ans, l’équipe souhaite proposer des compléments alimentaires pour l’Homme afin de se lancer sur le marché pharmaceutique. Les contraintes réglementaires font que le premier segment visé sera celui de l’aquaculture pour ensuite se développer vers les groupes agroalimentaires de nourriture animale.

technologie microfit

 

« Travailler sur un projet deeptech est une expérience extrêmement formatrice, malgré les incertitudes. Avoir la chance de trouver les bons interlocuteurs nous encourage à pousser le plus loin possible » Hugo Weidmann, CEO de Microfit

Des conseils d’entrepreneurs à entrepreneurs ?

Les écosystèmes de l’École polytechnique et d’HEC sont une ressource particulièrement importante pour Microfit. Le double diplôme X-HEC Entrepreneurs a permis à l’équipe de renforcer ses connaissances et aptitudes techniques, aussi bien que commerciales. S’entourer d’experts scientifiques via l’écosystème polytechnicien comme sur un aspect plus entrepreneurial grâce à HEC est clé au début rapide des expérimentations en laboratoire, ainsi qu’au déploiement à terme sur le marché.

Les conseils de l’équipe ? Savoir s’entourer, créer une équipe soudée et oser se lancer.