Skip to main content

X-FAB, la communauté polytechnicienne soutient et favorise le développement de l’innovation, de l’entrepreneuriat et de la recherche.

En ce premier trimestre 2021, de nouveaux équipements complètent le parc de machines de l’espace de prototypage X-Fab de l’Ecole polytechnique. Grâce, notamment, aux alumni de l’X à travers leur soutien à la Fondation de l’Ecole polytechnique, chaque année, le X-Fab s’étoffe pour rester à la pointe de la technologie. Ces développements continus permettent d’accompagner des projets toujours plus ambitieux. Zoom sur le lieu et ses nouveautés qui vont bénéficier aux étudiants, aux entrepreneurs, aux chercheurs et aux partenaires du centre d’entrepreneuriat de l’X et au-delà.

Un lieu unique aux multiples publics

Situé sur le campus de l’X, au cœur du cluster Paris-Saclay, le X-Fab et ses 1000 m² composés de 6 pôles et de 60 machines ne cessent de faire le lien, depuis près de 6 ans, entre la formation, la recherche et l’entrepreneuriat. Chaque année, 400 personnes en moyenne bénéficient d’une formation « machines » pour travailler par la suite de manière autonome ou accompagnée sur leurs projets. Elles peuvent également faire appel à tout moment à l’équipe du X-Fab pour des conseils de conception et de méthode d’utilisation des bonnes machines à utiliser en fonction de ce qu’elles souhaitent réaliser.

Véritable carrefour d’innovation, l’espace de prototypage du Drahi - X Novation Center de l’Ecole polytechnique est à la croisée des programmes d’accompagnement de ce dernier. Il est un lieu ressource pour le programme d’incubation X-Up, pour les entreprises de la pépinière X-Tech, un terrain d’innovation pour les corporates partenaires du centre, un lieu d’accompagnement de projets portés par des étudiants de l’X. Il est également ouvert aux chercheurs de l’Institut Polytechnique de Paris qui peuvent y accéder pour du prototypage classique, des projets expérimentaux ou encore bénéficier d’une sensibilisation sur la passerelle possible entre la recherche et l’entrepreneuriat.

De l’idée jusqu’à la pré-série en passant par la modélisation 3D, les experts qui animent le lieu permettent aux porteurs de projets de challenger leurs visions produits notamment. Ils apportent leurs expertises et accompagnent les créateurs pour qu’ils puissent avoir une vue très concrète de ce à quoi pourraient ressembler leurs innovations. Ils leurs permettent également d’itérer leur prototype. Plutôt dédié aux projets hardware, il est aussi, dans une moindre mesure, un espace constitué de nombreux outils software qui permettent d’accompagner certains projets numériques. Et, dans l’éventualité où ils ne disposeraient pas des technologies nécessaires, les membres de l’équipe s’appuient sur le large réseau de l’X pour pouvoir soutenir les projets qui viennent à eux.

fablab


La communauté de l’X, un acteur clé de soutien à l’innovation

Créée en 1987, la Fondation de l’École polytechnique (FX) a pour mission principale de soutenir les actions de développement de l’X. Pour ce faire, elle a lancé en novembre 2016 une deuxième Campagne de levée de fonds de 80 millions d’euros qu’elle est en voie de clôturer. Les fonds collectés auprès des Alumni de l’École polytechnique et des entreprises, permettent notamment de financer des programmes de recherche, des bourses pour les étudiants internationaux ou encore de nouveaux équipements à destination des entrepreneurs de l’X. Chaque année, la Fondation de l’École polytechnique, et donc les anciens, soutiennent ainsi les développements du X-Fab.

En ce début de printemps, l’espace de prototypage se dote par exemple d’un outil dernier cri : un centre d’usinage 5 axes. Un investissement conséquent de près de 200K€ rendu possible grâce aux anciens. Il va permettre de réaliser, avec un minimum d’opérations manuelles, des pièces mécaniques de grande complexité de forme, sur une variété importante de matériaux (jusqu’aux métaux durs) et avec une grande précision (1/50 de mm). Cette nouvelle machine bénéficiera à la fois aux étudiants, aux entrepreneurs et aux chercheurs.

La Fondation de l’X finance également des prix destinés à valoriser les initiatives entrepreneuriales. À titre d’exemple, le prix X-Grant Silicon Valley récompense chaque année des étudiants ou jeunes diplômés de l’X portant un projet innovant comportant un volet en lien avec la Silicon Valley.  Doté de 100 000 $, ce prix est financé à 50 % par la Fondation de l’École polytechnique et à 50 % par le Friends of Ecole Polytechnique, structure sœur de la FX basée aux États-Unis, grâce à la générosité des anciens élèves donateurs installés en Californie.

Multiples pôles, multiples opportunités

Sur ce premier semestre 2021, cinq nouvelles machines intègrent le pôle soustractif, trois pour le pôle finition, deux pour le pôle transformation et une supplémentaire coté robotique. Six pôles constituent la structuration des 1000 m² du lieu et trois autres sont transverses et non véritablement matérialisés dans l’espace.

·       Le pôle électronique : il est constitué de toutes les machines permettant l’utilisation de la soudure, de cartes de prototypage, l’analyse ainsi que l’utilisation du composant monté en surface.

·       Tout ce qui permet la réalisation d’impressions 3D compose le pôle de fabrication additive. Il concentre 15 imprimantes et permet la fabrication de prototypes plus ou moins rapidement réalisable en fonction de la précision des machines et de la taille des pièces à réaliser.

·       Le pôle regroupant toutes les machines (lasers, CNC // découpeuse, graveuse, fraiseuse) constitue le pôle soustractif.  Il est le pôle qui accueillera le plus de nouvelles installations courant 2021.

·       Le pôle modélisation permet notamment de réaliser des cartes de prototypage, de la soudure, de la CAO ou FAO.

·       Le pôle consacré à la réalité augmentée/ réalité virtuelle constitue une opportunité supplémentaire de pouvoir analyser la pertinence du projet final.

·       Le pôle robotique permet de programmer, fabriquer et entraîner sa technologie. 

En six ans, l’espace de prototypage a notamment accompagné l’entreprise InBolt, le projet Wyve, les entreprises EpiLab, Orok.  Il a soutenu des projets du centre spatial étudiant, du binet start-up, du binet robotique ou encore de notre partenaire Valeo. Concernant la recherche, il a récemment aidé à la réalisation de mire de calibration laser dans le projet Apollon (avec le Laboratoire Leprince-Ringuet (LLR)).

fablab