NoArtist | Découvrons l’art avec l’intelligence artificielle

Ils sont ingénieurs. Ils sont entrepreneurs. Voici Benoit Audigier, Charlotte Caucheteux et Priscille Boissonnet de NoArtist. Ensemble, ils se sont donnés pour mission de créer un dialogue autour de l’art et l’intelligence artificielle.

L’histoire de NoArtist
En 2018, Benoit, Charlotte et Priscille décident de lancer leur idée de génération d’œuvres d’art en utilisant l’intelligence artificielle. Les entrepreneurs se sont rencontrés pendant leur Master en Intelligence Artificielle entre l’X et HEC. Ils travaillaient sur un projet de classification des œuvres d’art selon son courant artistique. Le projet les a encouragés à comprendre comment une machine perçoit les images et les traits sur lesquels elle met de l’importance. NoArtist était née.

 

Equipe

 

L’I.A. et son fonctionnement sur l’art
Selon les fondateurs de NoArtist, l’I.A. est un sujet investigué même dans le monde de l’art. Leur idée est de connecter l’innovation avec ce qui est déjà vu. Plus concrètement, ils utilisent l’algorithme Réseaux Antagonistes Génératifs* ou Generative Adversarial Network crée en 2014 qui fonctionne
sur deux modules : le générateur, comme un apprenti peintre, étudie et mémorise les similarités de plusieurs images. Il s’inspire de créer quelque chose de nouveau. Le discriminateur agit comme un critique d’art. Il examine l’image et vérifie qu’elle correspond aux dataset* alimenté dans
l’informatique. Par un processus itératif, il rappelle au générateur les codes ou repères jusqu'à ce qu'une figure cohérente soit obtenue.
Une image NoArtist est, donc, un produit d’une interprétation des caractéristiques communes des milliers d’images sur un sujet particulier notamment le portrait, le cubisme etc.

 

Works


 

La dichotomie du succès
En raison de son côté « volontairement provocateur », les fondateurs suscitent également l’interrogation. L'art sans humain peut-il avoir une valeur ? Les machines et l'homme ont-ils vraiment besoin de collaborer ? Telles sont quelques-unes des questions que Benoit, Charlotte et Priscille se sont posées. Selon eux, l'idée derrière NoArtist est de créer un dialogue autour de l'art et de sensibiliser. Ils s’interrogent sur la capacité de l’intelligence artificielle à imiter le comportement humain. Enfin, la machine ne peut pas remplacer l'artiste car un humain est impliqué à chaque étape de la
construction de leur œuvre d'art. Leur objectif est d'initier l'interprétation et la conversation autour d'une image générée par une machine à l'aide de milliers d'images réalisées par des humains.


Conseil pour les entrepreneurs
Les fondateurs préconisent une compréhension approfondie des attentes et du point de vue des clients pour une jeune entreprise.


Aujourd'hui, cette start-up créative a vendu une centaine d’œuvres et est appréciée dans la communauté des start-ups ainsi que les connaisseurs du monde de l'art.


*dataset >> Un ensemble de données connexes produites sur le même projet ou sujet d’étude.
*Réseaux Antagonistes Génératifs >> Une technique d’intelligence artificielle qui est capable de créer des imitations parfaites à partir des images ou d’autres données.


Site internet : NoArtist.io
Instagram : @noartist_collection
Facebook :
NoArtist.
LinkedIn : NoArtist