X-STORIES | Anna Shirinskaya | Co-fondateur & CTO d'Omini

|SUPPRIMER LES ENJEUX ENTRE LA QUALITÉ ET LA VITESSE DES DÉCISIONS MÉDICALES|

Derrière l’humain

 
POURRIEZ-VOUS VOUS PRÉSENTER EN QUELQUES MOTS? QUEL A ÉTÉ VOTRE PARCOURS ?

Je m’appelle Anna Shirinskaya. Ma carrière en tant que scientifique a commencé en Russie avec une licence en chimie et biochimie suivi par un mastère en chimie des polymères. J’ai obtenu un PhD en bioélectronique à l’École polytechnique et aujourd’hui, je suis CTO d’une startup qui s’appelle Omini. Je suis, donc, une chercheuse débutante.

COMMENT AVEZ-VOUS DÉCIDÉ D’ÊTRE ENTREPRENEURE ? QUEL A ÉTÉ VOTRE PARCOURS VERS L’ENTREPRENEURIAT ? AVIEZ-VOUS GRANDI DANS UNE FAMILLE D’ENTREPRENEURS?

J’ai toujours voulu être chercheuse mais je me suis rendu compte que la recherche était souvent loin de la réalité et confinée dans les laboratoires. Je voulais apporter les sciences et la connaissance hors des labos pour qu’elle puisse être utile au plus grand nombre. J’ai donc choisi d’entreprendre.  Il n’y a pas d’entrepreneurs dans ma famille.

SELON VOUS, EN QUOI CONSISTE L’ENTREPRENEURIAT ?

Pour moi, l’entrepreneuriat s’est être utile.

A VOTRE AVIS, QUE FAUT-IL POUR ÊTRE UN BON ENTREPRENEUR ?

Être passionné et croire en son projet sont les qualités indispensables. Il est aussi nécessaire d’être persévérant.

POURRIEZ-VOUS NOUS PARLER DE LA RENCONTRE AVEC VOTRE/VOS PARTENAIRE(S)?

J’ai rencontré mon associé pendant un programme qui s’appelle Entrepreneur First à Paris. Son but est de rassembler cinquante personnes avec des compétences différentes et créer des paires CEO-CTO. L’équipe doit créer une idée de produit, étudier le marché et développer le projet.

AVEZ-VOUS UN MODÈLE EN ENTREPRENEURIAT ? UN MENTOR QUI INSPIRE VOS DÉMARCHES, QU'IL SOIT ENTREPRENEUR OU NON ? ET POURQUOI ?

J’ai rencontré plusieurs personnes qui m’ont inspirées dans ma vie. Par exemple, Franz Bozsak, CEO de Sensome, une startup qui offre un capteur miniaturisé pour mieux traiter les accidents vasculaires cérébraux. J’apprécie ses valeurs et sa culture de l’entreprise.

Je voulais apporter les sciences et la connaissance hors des labos pour qu’elle puisse être utile au plus grand nombre - Anna Shirinskaya, co-fondatrice et CTO d'Omini

Derrière la startup
 

POURRIEZ-VOUS NOUS INTRODUIRE A VOTRE STARTUP ? COMMENT AVEZ-VOUS EU L’IDÉE ? QUELS PROBLÈMES ADRESSE-T-ELLE ?

Notre startup offre un dispositif médical pour des tests sanguins rapides, fiables et efficaces. Les résultats sont disponibles en quelques minutes à l’opposé de tests traditionnels. Ça permet aux médecins de diagnostiquer et augmenter la vitesse de prise des décisions médicales et mieux guider le patient. Pendant ma thèse en bioélectroniques, j’ai étudié un biocapteur qui pourrait être utilisé dans les domaines différents, accessible et pouvant être produit en grande quantité.  Nous avions la technologie, il nous restait à définir son application. Nous voulions l’utiliser pour une cause significative et donc, le choix du secteur médical. Notre produit est utilisable partout dans le monde même où il est difficile d’effectuer des diagnostics à cause d’un manque d’équipement.

QUELLES ÉTAIENT LES ÉTAPES PRINCIPALES QUE VOUS AVEZ PRISES PENDANT LE DÉVELOPPEMENT DE VOTRE STARTUP ? QUELLES ÉTAIENT LES DIFFICULTÉS ?

La première étape était la génération d’une idée suivie par la vérification de la faisabilité en échangeant avec les professionnels du secteur de la santé. Puis, on a développé la preuve du concept. Aujourd’hui, nous essayons de lever des fonds. Il y a beaucoup de difficultés quand vous développez une startup. Pour nous, la principale difficulté était de comprendre comment fonctionne le système médical, la démarche d’un patient en France et aussi dans d’autres pays européens. Nous avons dû rencontrer beaucoup de médecins pour comprendre les subtilités des pays différents pays.

POURRIEZ-VOUS NOUS RACONTER VOTRE EXPÉRIENCE AU CENTRE D’ENTREPRENEURIAT ET D’INNOVATION DE L’X ? COMMENT VOTRE STARTUP A-T-ELLE PROFITÉ DU CENTRE?

Initialement, je voulais travailler au laboratoire où j’ai fait mon doctorat mais il n’y avait plus d’espace. Nous avons contacté le Drahi-X Novation Center et ont a été acceptées à l’X-Tech Booster. Nous sommes venus ici pour l’espace de travail mais nous avons eu beaucoup plus que ça. Le personnel favorise le développement de notre projet, nous pouvons pu assister aux ateliers sur le prototypage, la comptabilité et aux aspects légaux… Nous profitons aussi du réseau de l’X. Ce soutien était très important pour nous.

EST-CE QUE LA COMMUNAUTÉ DES STARTUPS DE L’X EST IMPORTANTE POUR VOUS ?

Oui, bien sûr! Elle est très importante puisque nous échangeons notre expertise et des conseils mais aussi nos contacts. Il nous a permis d’interagir avec les nouveaux interlocuteurs sur notre projet et son financement… il est vitale d’appartenir à une telle communauté.

UN CONSEIL POUR UN ENTREPRENEUR QUI AIMERAIT SE LANCER ?

N’ayez pas peur de se vous lancer et ne craignez pas l’échec car vous apprenez beaucoup grâce à l’entrepreneuriat. C’est une véritable expérience. La connaissance que vous accumulez et les contacts que vous développez pendant cette aventure sont inestimables. Vous devez vous lancer car vous gagnerez toujours même si vous perdez. 

UN CONSEIL POUR UN ENTREPRENEUR QUI AIMERAIT SE LANCER ?

N’ayez pas peur de se vous lancer et ne craignez pas l’échec car vous apprenez beaucoup grâce à l’entrepreneuriat. C’est une véritable expérience. La connaissance que vous accumulez et les contacts que vous développez pendant cette aventure sont inestimables. Vous devez vous lancer car vous gagnerez toujours même si vous perdez.