Skip to main content

Entretien avec Boris Kesler, créateur du robot éducatif Winky et de son Metaverse

Aujourd'hui nous accueillons Boris Kesler, fondateur et CEO de Mainbot, pour une interview abordant les prochains projets de cette entreprise étonnante. Bonne lecture !

L'équipe de Mainbot au Drahi X-Novation Center

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Quelle est votre relation personnelle et professionnelle avec la direction de l'entrepreneuriat et de l'innovation de Polytechnique ?

Je m’appelle Boris, je suis le fondateur de Mainbot, une startup qui a créé le robot éducatif Winky et son univers de contenus qui gravitent autour de lui. Mainbot est parmi tous premiers supporters du centre d'entrepreneuriat et d'innovation de l'École polytechnique depuis notre entrée en 2017 au sein de l'incubateur X-UP (X-UP Promo #4) ! Nous continuons à interagir régulièrement avec le centre par le biais de témoignages et d'accompagnements ponctuels auprès des porteurs de projets et startups incubés et accélérés.

Qu’est-ce que Winky et le projet de metaverse qui y est associé ?

La robotique, au même titre que Winky, est un outil. Mais nous avons donné à Winky un design qui le rend très attachant et qui donne envie aux enfants d’interagir avec. Winky est donc un robot éducatif personnalisable et connecté à tout un univers dédié au développement de compétences liées au monde de demain. La prochaine étape de développement n’est pas un Winky 2 ; contrairement à beaucoup de projets hardware, notre ambition n’est pas de créer rapidement une nouvelle version mais bien de faire évoluer constamment la version actuelle de Winky grâce à une infinité d’accessoires. 

L’enjeu réside donc plutôt sur la création du Winkyverse, un metaverse dont Winky sera le héros ! Quand j’ai créé Mainbot il y a maintenant 5 ans, nous avons mis l’accent sur la robotique et la programmation mais la technologie évolue à vitesse grand V. Aujourd’hui, nous ne pouvons pas prétendre à préparer les enfants au monde à venir sans initier les familles à la blockchain, aux cryptomonnaies, aux NFTs (non-fungible token) et au concept de metaverse qui seront partie prenante de notre quotidien d’ici quelques années.

L’une des parties du Metaverse est appelée le Winky Maker, elle permettra aux enfants et aux artistes de concevoir leurs propres accessoires pour Winky, pour rendre chaque Winky unique : des chapeaux, des lunettes, des corps différents avec des chenilles, des jambes etc.

Nous permettrons aussi aux plus aguerris d’imaginer des modules hardware avec la partie Winky Idea : modules avec des roues, des ailes, un vidéoprojecteur, ou n’importe quelle autre idée folle ! Les projets seront soumis au vote par la communauté, et nous garderons les meilleures idées pour les industrialiser et les distribuer partout dans le monde. Winky est un univers à lui tout seul !

vidéo winky

 

 

En 2019 vous avez lancé une campagne de financement sur Ulule, battant les records de la plateforme avec plus de 230.000 euros pour lancer votre robot éducatif Winky, réalisant en fin 2020 un chiffre d'affaires de 1 million d'euros. Que signifie cette réussite commerciale ?

Cette réussite a démontré qu’il y avait un véritable engouement des familles pour préparer leurs enfants au monde de demain. A date, Winky Robot a déjà enseigné la robotique et la programmation à plus de 5.000 familles et nous devrions atteindre le chiffre de 50.000 clients d’ici la fin d’année notamment avec nos lancements au UK, Allemagne et US.

Nous lançons notre ICO (Initial Coin Offering) le 25 Octobre prochain avec en amont une private sales qui permettra à nos réseaux (actionnaires, partenaires, clients etc…) et à des investisseurs stratégiques d’acheter les tokens Winkies à -60% par rapport au prix lors de l’ICO. Nous avons déjà au total plus d’une centaine d’intentions d’investissements, nous sommes donc confiants de pouvoir clôturer la private sales plus rapidement que prévu !

 

Pouvez-vous nous parler de vos partenaires ? Quels sont leurs apports pour votre entreprise et votre produit ?

Nous avons de nombreux partenaires, Tralalère est notre caution éducative, il travaille depuis plus de 20 dans ce secteur et c’est avec eux que l’on met un focus particulier sur la pédagogie. Nous avons aussi Sandbox sur le volet metaverse, Ultra sur le volet NFT, Lexibook sur le volet industriel, ou encore Plug In Digital sur le volet distribution et contenus. Nous sommes ravis de voir que le projet séduit les plus grands noms français de la crypto : Coinhouse et Ledger ont effectivement marqué un intérêt pour notre projet. Le PDG de Coinhouse a également rejoint le projet en tant qu'investisseur et advisor. Nous sommes par ailleurs en discussion avec Ledger, l'une des licornes françaises des cryptomonnaies.

Mais nous comptons aussi développer Winky dans les écoles ! Nous sommes déjà implantés dans 30 écoles primaires et arriverons bientôt dans les collèges américains fin 2022. Toutefois, s’il est important pour l’image de marque, le marché B2B éducatif reste lent face aux innovations éducatives…

 

Ces nouveaux partenariats sont-ils en relation avec votre projet de Winkyverse ?

Tout à fait ! Nous allons créer une charte éditoriale avec eux pour s’assurer que les éditeurs qui rejoindront notre métaverse garderont toujours un angle de vue éducatif sur leurs contenus, c’est une véritable nécessité avec notre ciblage orienté vers les enfants et jeunes adultes.
L’ambition avec ce métaverse est de rendre accessible Winky aux enfants partout dans le monde, le Winkyverse sera téléchargeable gratuitement et permettra ainsi à n’importe quel enfant de découvrir Winky. Pour aller plus loin et réellement interagir dans le métaverse, et jouer dans ce dernier, nous travaillons à faire de Winky, le robot indispensable !

 

illustrations winky

 

La diversification de vos services ne risque-t-elle pas de perdre vos consommateurs ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la mission de Mainbot n’est pas de concevoir des robots mais de préparer les enfants au monde d’aujourd’hui et de demain. La création de notre Metaverse s’inscrit parfaitement dans la continuité logique de notre mission. Notre projet de Metaverse va nous permettre d’aller beaucoup plus loin dans l’éducation des générations futures en incluant également : réalité augmentée, blockchain et intelligence artificielle.

Quant au ciblage marketing de nos consommateurs, nous proposons une image de Winky comme étant un robot mignon avec milliers de contenus accessibles dans un univers connecté. Il n’est pas question de perdre les consommateurs grand publics avec des termes comme « NFTs », « blockchain » ou « métaverse » qui sont des termes encore aujourd’hui trop peu démocratisés !

 

Début 2020 Mainbot souhaitait faire une levée de fond de 1,5 millions d'euros pour se développer à l'international et atteindre 5 millions de chiffre d'affaires fin 2021. Qu'en est-il aujourd'hui ? Pouvez-vous me parler de votre dernière campagne Crowd Equity ?

La levée de fonds a été un grand succès, nous avons même levé plus que prévu (1,8 millions) et Winky arrive aux UK, en Allemagne et aux Etats-unis à Noël en fin d’année. Les banques et la BPI sont venues abonder le projet avec 1,2 millions d’euros supplémentaires. Nous avons été dans le top 5 des projets les plus financés de toute l’histoire de la plate-forme de Crowd Equity avec plus de 600 investisseurs ! Cela a encore une fois démontré que Winky est un produit grand public extrêmement populaire auprès des familles et des investisseurs. Nous sommes donc extrêmement confiants quant à la réussite de notre projet d’ICO (Initial Coin Offering) pour lequel les montants investis sont traditionnellement 10 à 20 fois plus élevés qu’en Crowd Equity.

En termes de chiffre d’affaires, nous allons très probablement atteindre, non pas 5 millions comme nous l’avions prévu, mais plutôt 20 millions de chiffres d’affaires en fin 2021 ! Notamment avec la vente des tokens Winkies pour accéder à notre Metaverse lors de notre ICO qui est en cours.

 

Les cryptomonnaies bouleversent les institutions financières et les solutions de financement, et Mainbot semble attentif à cette tendance. Pouvez-vous nous parler de votre projet de cryptomonnaie made in Mainbot ?

C’est non seulement le premier projet de metaverse mais également le premier projet crypto incluant un robot physique. C’est d’ailleurs l’un des principaux atouts qui ont séduit les advisors et investisseurs du projet et qui les ont convaincus de nous rejoindre.

Concernant l’intérêt de lancer notre propre cryptomonnaie, cela réside en deux points :

Tout d’abord d’un point de vue financier, créer une cryptomonnaie permet de lever des fonds non dilutifs qui génèrent du chiffre d’affaires et ce sans avoir à passer par les levées de fonds equity traditionnelles. Cela nous permet par exemple de rémunérer nos partenaires et nos créateurs de contenus avec cette cryptomonnaie (éditeurs d’audio-books, de mini jeu-videos…) sans augmenter notre besoin en fonds de roulement lié à la production de notre robot. Une véritable aubaine !

L’autre intérêt est du point de vue de l’utilisateur. En achetant notre monnaie virtuelle (des tokens winkies), l’utilisateur gagne des droits en faisant partie de la communauté : il peut voter pour favoriser tel ou tel projet d’upgrade du Winky par exemple. Il pourra également acheter avec cette monnaie des NFTs dont il sera le propriétaire, qu’il pourra échanger avec d’autres membres du Winkyverse et même les imprimer en 3D ! Mais les utilisateurs peuvent aussi utiliser cette cryptomonnaie de façon plus traditionnelle : stocker les tokens en les laissant fructifier. La logique d’écosystème est ici motrice dans ce projet de crypto-winky.

 

Quels sont les prochaines étapes et les prochains enjeux financiers de Mainbot ? Vos ambitions semblent nécessiter des apports en capitaux importants, ces besoins sont-ils en vue d'être comblés ?

Les prochains enjeux financiers sont doubles :

La réussite de notre ICO à partir du 25 Octobre prochain avec un objectif de levée d’environ 20 millions d’euros constitue une première étape. Environ 20% de cette levée sera clôturée d’ici la fin du mois de septembre auprès d’investisseurs privés qui auront la possibilité d'acquérir les tokens winkies à -60% par rapport au prix public lors de l’ICO. 

Le second enjeu sera de réussir la phase de listing sur les exchanges de nos tokens dans les 30 jours suivant la fin de l’ICO pour les rendre le plus liquide possible. En ce sens, à partir de début janvier nous lancerons une campagne de communication auprès de 38,000 médias à travers le monde pour démocratiser la crypto-winky.

Pour la réalisation de nos objectifs à long terme, il est déterminant pour nous que nous parvenions à faire augmenter le cours du token avec un objectif de faire x10 sur l’année prochaine par rapport au cours de l’ICO. A ce titre, nous avons la chance de pouvoir être accompagnés par nos advisors qui auront la possibilité de nous introduire auprès de nombreux exchanges internationaux et nous prévoyons une campagne Marketing de 500.000€ / mois sur 2022 pour s’assurer d’une adoption internationale massive des tokens Winkies .

-Prendre connaissance du projet sur : www.getwinkies.com
-Remplir le formulaire en ligne pour être informé des étapes pour investir : https://bit.ly/3DvxcqX

 

Pour finir, quelle vision de la robotique avez-vous ? Quelle mutation est envisageable ?

 J’ai pour ma part une vision de la robotique basée sur l’évolutivité et l’amélioration du produit initial. Je pense que cette approche est bénéfique pour l’utilisateur, l’entreprise et la planète. Selon moi, la robotique mutera vers une robotique de domotique, d’aide au particulier. Nous sommes à l’aube de voir débarquer des majordomes robotiques dans nos maisons !

Equipe Mainbot