Démocratiser l’industrie satellite avec SpaceSense

Par 23 septembre 2020Actu

Passionnés par l’industrie spatiale et le machine learning, Jyotsna Budideti et Sami Yacoubi ont co-fondé SpaceSense en 2019 afin de rendre l’imagerie satellite accessible à tous, dans le but de créer de l’impact. Leur objectif : devenir l’outil incontournable pour intégrer l’intelligence de l’imagerie satellite dans n’importe quelle application.

La solution SpaceSense extrait des informations des données satellites brutes et les rend faciles d’accès grâce à l’intelligence artificielle et à la computer vision qui permet de détecter des éléments utiles à l’agriculture, coeur de cible de la start-up.

SpaceSense, les débuts

Tout commence par une idée de Jyostna Budideti, CEO de SpaceSense : “en tant qu’ingénieur en machine learning chez Airbus à Toulouse, j’ai supposé que travailler avec l’imagerie satellite était similaire à d’autres projets de computer vision. Cependant, quand j’ai commencé à explorer l’imagerie satellite, je me suis aperçue que c’était très différent, à la fois plus informatif et difficile à appréhender”.

Intriguée, elle multiplie les rencontres, notamment avec un économiste de la Banque Mondiale qui l’initie à l’identification de régions de pauvreté grâce à l’imagerie satellite. En même temps, elle rencontre une association qui, à la suite d’une inondation dans un pays d’Afrique, peinait à trouver les zones dans lesquelles elle pouvait être utile. Leur unique source d’information provenait des médias alors que l’utilisation d’images satellites leur aurait permis d’être plus rapide et précis.Pour moi, la chose la plus frustrante était que l’imagerie satellite existait depuis longtemps, qu’elle était extrêmement puissante pour aider à résoudre des problèmes environnementaux et socio-économiques partout dans le monde mais que beaucoup d’organisations n’utilisaient pas cette technologie. J’ai donc commencé à chercher pourquoi”, nous explique Jyotsna.

A force de recherches, elle s’aperçoit que la plupart des entreprises ne connaissent pas les possibilités des images satellites. Pour celles qui sont au courant, créer une telle solution est complexe et coûteux. Les organisations qui possèdent une solution basée sur l’imagerie satellite y ont travaillé pendant près d’un an avec une équipe d’experts : c’est un processus bien trop long pour la majorité des entreprises. De plus, ces solutions sont orientées vers les grandes organisations, les gouvernements ou les sociétés pétrolières et gazières qui ont des moyens importants.

Alors, j’ai voulu construire une plateforme qui permettrait à quiconque d’intégrer l’intelligence de l’imagerie satellite dans leur application en quelques heures, sans aucune expertise en télédétection ou machine learning. Je voulais que cette technologie soit accessible à n’importe qui pour qu’ils puissent créer des solutions pour une meilleure planète

SpaceSense était né.

La rencontre des co-fondateurs

Après une étude de marché et 2 itérations sur le produit, Jyotsna Budideti était à la recherche d’un co-fondateur pour lancer véritablement le projet SpaceSense. C’est lors de la conférence “Smart Space” de l’Agence Spatiale Européenne à Toulouse que Jyotsna fait la rencontre de Sami Yacoubi, actuellement en train de réaliser un mémoire sur l’industrie spatiale. Tous deux anciens élèves de l’École Polytechnique, ils s’aperçoivent qu’ils sont passionnés par l’industrie spatiale et par l’envie de créer une entreprise avec un impact bénéfique mondialement. Conquis par le projet de Jyotsna, Sami la rejoint rapidement pour travailler ensemble.

L’arrivée à l’incubateur X-UP

En septembre 2019, l’équipe de SpaceSense rejoint la promotion X-UP 10 de l’incubateur de l’École Polytechnique pour une durée de 6 mois. “Étant primo-entrepreneurs, nous ne connaissions pas les démarches, le fonctionnement ou les aides. Nous avons reçu un accompagnement à la structuration et à la clarification du marché, car l’imagerie satellite peut servir à toutes les industries : il fallait trouver la plus intéressante.”, raconte Sami.

Jyotsna et Sami se concentrent alors sur l’industrie de l’agriculture, pour laquelle les données satellites sont particulièrement utiles et plus pratiques que les drones. Ils quittent l’incubateur juste après la création de la start-up, le recrutement de leur premier stagiaire en datascience et la finalisation de la première version de la solution.

Comment fonctionne SpaceSense ?

L’objectif de SpaceSense est de transformer des données satellites brutes en informations simples d’utilisation par l’utilisateur final. Grâce à leur solution qui mélange les images satellites fournies par plusieurs producteurs dont l’Union Européenne, la computer vision et l’intelligence artificielle, l’analyse d’image est effectuée automatiquement. C’est un usage particulièrement intéressant pour le secteur de l’agriculture, cœur de cible de la start-up. La solution SpaceSense permet de détecter une dizaine d’éléments utiles dans le secteur agricole : détection d’humidité, détection de nitrogène, santé des sols, santé des plantes, prédiction de rendement, gestion des engrais, détection de récoltes, etc.

En partenariat avec des entreprises de data analyse spécialisées dans l’agriculture, SpaceSense fournit sa solution à l’entreprise qui crée une application ou une interface client pour les agriculteurs. Pour davantage de précision, SpaceSense propose une personnalisation avec des informations locales et personnelles pour chaque agriculteur. “L’imagerie satellite donne les mêmes informations que l’on soit en France ou en Russie, alors que le contexte est différent. En ajoutant à notre solution des informations personnelles de capteurs ou les rendements des années précédentes, on obtient un modèle personnalisé et unique pour nos clients”, explique Sami Yacoubi.

Une fois abonné à SpaceSense, le fonctionnement est simple pour l’agriculteur : via son interface, il reçoit les images satellites traitées par l’intelligence artificielle et découvre les zones à traiter ou à irriguer, pour une rationalisation des coûts et des ressources (eau et produits chimiques).

Aider les agriculteurs

L’agriculture contemporaine mondiale peut se résumer à ceci : les agriculteurs ont besoin de produire plus pour nourrir la population, tout en utilisant moins d’eau, moins de produits chimiques et sans augmenter la surface arable. L’enjeu pour les agriculteurs est donc d’augmenter le rendement des surfaces grâce à la technologie.

Actuellement, de nombreux agriculteurs aux Etats-Unis et en Europe de l’Est utilisent déjà des solutions poussées d’agriculture de précision pour observer leurs champs et vérifier leur production. Toutefois, ces solutions coûtent cher et SpaceSense propose une solution plus intéressante avec l’analyse d’images satellites. Le principal avantage est financier : les images satellites sont fournies gratuitement par l’Union Européenne et reprises tous les 3 jours. Les agriculteurs paient donc uniquement le traitement par intelligence artificielle des données satellites pour extraire des informations invisibles à l’oeil nu. C’est également plus rapide : par exemple, pour détecter le nitrogène, les agriculteurs doivent faire appel à plusieurs experts pour mesurer le taux de nitrogène dans les sols puis à un agronome pour connaître le nombre de kg d’engrais nécessaire. La solution SpaceSense remplace tous les experts : seul l’agronome est conservé pour l’interprétation des données fournies.

Avoir un impact positif dans le monde

Outre l’agriculture, SpaceSense travaille depuis fin 2019 avec le gouvernement du Sierra Leone sur des questions environnementales. Jyotsna et Sami ont créé un algorithme de machine learning qui offre la possibilité de voir en temps réel la déforestation et l’évolution forestière, essentiel pour la gestion du patrimoine du pays. De même, sur le sujet de la sécurité alimentaire, cela permet d’observer le développement des cultures et d’anticiper les risques de sécheresse, dans le but de lutter contre la précarité alimentaire et la famine.

L’imagerie satellite est utile pour n’importe quelle industrie, notamment pour avoir un impact bénéfique à l’échelle mondiale.

Aujourd’hui, SpaceSense continue son développement et améliore en continu sa solution, pour des résultats toujours plus précis et personnalisés. Ils travaillent en parallèle sur 2 nouveaux projets :

  • Beyond Cloud, qui répond à la problématique de la couverture nuageuse pour l’imagerie satellite. Cette technologie serait particulièrement utile dans les régions à fortes pluies ou à moussons. C’est une technologie basée sur des satellites radars qui apporteraient 3 fois plus d’images qu’aujourd’hui aux pays concernés.
  • Un nouveau modèle de capteur qui mêle radar et imagerie optique pour connaître le niveau d’humidité des sols à partir d’images satellites : un vrai besoin, surtout dans les pays pauvres où le coût des capteurs est très élevé.