Lili.ai : Une nouvelle solution intelligente pour la gestion de projets

Parcours d'Entrepreneur

A la suite de son parcours de globetrotteur (Canada, Allemagne, Chine) en gestion de projet (General Electric, Procter et Gamble, SNC Lavlin), Milie Taing, diplômée de l’EM Lyon en gestion de projets et contrôle de gestion est exposée à une problématique qui lui inspire son projet de start-up : Lili.ai

Lors de son implication dans la gestion de projets d’infrastructures, celle-ci se rend compte que les équipes perdent beaucoup d’énergie à compiler les rapports qui sont insuffisamment exploités. Ce processus dépasse les capacités cognitives humaines. Les grands comptes sont ceux qui souffrent le plus de ce problème, car il y a plus d’intervenants à coordonner, donc plus de données à traiter. Il devient alors essentiel de trouver une solution permettant de capturer la donnée contextualisée pour fluidifier l’information et apprendre collectivement.

C’est pour répondre à ce besoin que la start-up développe une assistance virtuelle spécialisée dans la gestion de projets. Dans un premier temps, Lili.ai effectue un suivi automatique des actions, compile les comptes rendus de réunions, produit un reporting des décisions et des risques au niveau du portefeuille. Lili.ai permet également la détection de signaux faibles (de retards, de risques) grâce à des techniques de machine learning appliquées à la gestion de projet. Le but ultime étant l’auto apprentissage, en guidant les entreprises par l’expérience accumulée. « C’est comme passer de la carte routière au GPS » confie Milie Taing. « L’AI est une stratégie long-terme qu’il faut commencer tôt, car c’est une bataille de données qu’il faut rapidement capturer »

Tout commence en octobre 2015, avec la volonté de développer une nouvelle technologie. Très vite, la fondatrice s’entoure de nombreux acteurs qui vont individuellement faire évoluer le projet :

  • Floriane Le Floch, sa co-fondatrice rencontrée à un meet-up de machine learning.
  • Leo Liberti (Directeur du CNRS en optimisation combinatoire) et Nadi Tomeh (Chercheur Enseignant en traitement automatique du langage naturel), tous deux sont professeurs de l’École polytechnique et ont aidé à constituer l’équipe technique de la start-up.
  • Les clients : EDF, Total et Thalès qui les ont fortement soutenus pendant le développement du projet.
  • Les acteurs financiers : La BNP Paribas- Le WAI de Saclay
  • L’École polytechnique qui est un vrai soutien technique et le catalyseur qui a permis à Lili d’avancer aussi rapidement.

La start-up participe à de nombreux prix :

Lauréate CogX AI Rising Star 2017 (Londres), 100 personnes qui comptent dans l’IA (Usine Nouvelle) en 2018, membre de la délégation française lors du IA I7/G7 Turin 2017 et parmi les deux derniers concurrents français dans la prestigieuse compétition du IBM AI X-Prize

Avec un succès grandissant, Lili.ai élargit son équipe pour servir plus de clients et améliorer encore plus sa technologie. « Une gestion de projet maitrisée est au cœur du progrès sociétal » selon Milie Taing.