HEALSY : l’I.A. qui va changer la vie des diabétiques !

Par 24 octobre 2018Actu

HEALSY, créée par Stéphane Bidet et Nicolas Caleca, est la première application mobile personnalisée permettant aux personnes diabétiques de prédire leur taux de glycémie.

Le diabète, une pathologie très répandue et un quotidien difficile.

425 millions de personnes dans le monde sont atteintes du diabète : « Le principal problème d’un patient diabétique, qu’il soit de type 1 ou de type 2, c’est de réguler son taux de sucre dans le sang. Son corps ne sécrète plus d’insuline, l’hormone responsable de cette régulation. Il doit donc lui même s’injecter de l’insuline de synthèse pour éviter un excédent de sucre dans le sang. En effet, l’hyperglycémie entraine à moyen terme des complications graves : c’est la première cause d’amputation et de cécité dans le monde, et elle est à l’origine de pathologies cardiaques lourdes. A l’inverse l’hypoglycémie, défaut de sucre dans le sang, notamment pour le cerveau, peut entrainer des crises d’épilepsie et des comas diabétiques » explique Stéphane.

« Pour réguler son taux de glycémie, le patient doit prendre  seule, plusieurs fois par jour, des décisions sur son traitement (injection d’insuline ou prise de sucre). Pour ce faire, il doit anticiper un risque d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie en évaluant son état glycémique et l’impact d’une quarantaine de facteurs qui vont influer de manière antagoniste et importante sur sa glycémie, dont les repas, l’activité physique, les émotions, l’environnement, etc. Le degré d’influence de ces facteurs étant propre à chacun. Mais l’opération est tellement complexe que les patients se trompent souvent et les conséquences peuvent être dramatiques. Il y a un problème et il faut le résoudre » ajoute-t-il.

 

 

HEALSY, un déclic et un dispositif qui répond à une réelle problématique !

Sélectionnée en 2016 par l’accélérateur de l’École Polytechnique, pour intégrer le programme X-UP #4, HEALSY est une plateforme de support à la décision personnalisée d’un nouveau genre pour patients diabétiques : « Avec Nicolas, on a pris conscience du quotidien des patients. Ma femme est diabétique de type 1, comme la grande majorité des patients elle n’arrivait pas à trouver un équilibre glycémique correct et il n’y avait rien pour l’aider. On s’est dit qu’il y avait vraiment quelque chose à faire. » C’est là que le projet est né. « Le principal problème des patients c’est d’anticiper ce qui va se passer, on a donc développé un système prédictif de glycémie basé sur l’intelligence artificielle. La pathologie est très spécifique en fonction des patients qui ont besoin d’obtenir une réponse personnalisée. » La start-up développe alors une IA, embarquée dans une application mobile, capable de s’adapter à chaque patient et de prendre en compte les facteurs qui influent sur son état : « L’idée du projet HEALSY est d’améliorer la prise en charge d’une personne diabétique, de lui apporter l’information qui lui manque : la prédiction de glycémie à 2H. Avoir une bonne évaluation des riques et être capable de leur donner la meilleure action préventive pour les éviter. »

 

 

Les Ups and Downs : Diriger une start-up implique des hauts et des bas, HEALSY aussi est passée par là : « On rencontre des phases compliquées et ça arrive de se demander si on va pouvoir continuer le mois d’après car on n’a pas la trésorerie nécessaire. Au début, on travaillait avec deux associés qui finalement ne s’impliquait pas du tout, on a dû s’en séparer. Nous avons dû trouver un arrangement et ça a failli faire couler le projet. On a réussi à gérer, l’X nous a bien soutenu et nous a mis en contact avec un cabinet d’avocats qui nous a aidé. Puis, on a remporté le concours i-Lab, ce qui nous a permis de tenir financièrement. »

La start-up française a beaucoup accompli depuis sa création, sa réussite la plus récente est la réalisation d’un essai en hôpital : « avec un échantillon de patient assez représentatif, en conditions de vie réelle, et l’aide d’un médecin, le professeur E. Renard, une des références mondiales dans ce domaine. Ça nous apporte une vraie crédibilité et la possibilité d’accélérer notre développement. On a une précision sur la prédiction qui est totalement inégalée et une preuve scientifique irréfutable que notre modèle fonctionne à la perfection, et c’est totalement inédit » nous dit-il.

Le Drahi X pour HEALSY ? : « Ça a été très structurant, quand on est arrivés on avait une idée, une technologie en cours de développement, une vision. Et L’X nous a apporté tout le reste. On a eu beaucoup d’ateliers sur différents thèmes. Ça nous a aidé à poser les bases de notre projet qui a commencé à devenir solide. L’X nous a amené jusqu’à un certain niveau de maturité qui nous a permis de clore une première levée de fonds et de réellement lancer le projet. Puis on a aussi gagné en notoriété »

 

« En un mot l’X c’est : accélération. Ça résume vraiment bien le programme car on n’aurait pas été prêt aussi rapidement, ni clos notre première levée de fonds sans être passés par le programme d’accélération X-UP. »

 

What’s Next ?

« On travaille sur une levée de fonds qui va nous permettre de développer notre premier produit et de le déployer sur nos principaux marchés : l’Europe et les US. On monte notre dossier réglementaire pour avoir une autorisation de mise sur le marché, avec une démonstration de la performance et de la sécurité pour l’utilisateur ». Le dispositif HEALSY devrait être commercialisé au cours du premier semestre de 2019.

« D’ici 5 à 10 ans, on imagine HEALSY comme la plateforme leader de support à la décision, pour patients diabétiques. C’est notre principal focus, le diabète est une maladie en constante évolution et il y a encore beaucoup de développement à faire dans ce domaine. On pense déjà aux prochaines évolutions de notre technologie, pour être encore plus performants et proposer plus de services personnalisés. L’objectif est d’aider le patient à gérer sa pathologie au quotidien, de manière automatique et autonome. » Mais la start-up n’exclut pas la possibilité de s’intéresser à d’autres marchés.

Une inspiration ? « On est souvent comparé à Cardiologs qui développe une plateforme basée sur l’intelligence artificielle pour aider les médecins dans leur diagnostic de pathologies cardiaques. La société est perçue comme une belle réussite. On espère accomplir au moins la même chose. »

 

Stéphane Bidet : la tenacité dans toute sa splendeur !

Stéphane Bidet, co-fondateur de HEALSY et ingénieur de formation, intègre en 2003 la filière Génie Informatique à l’UTC de Compiègne pour une durée de 3 ans. Puis il s’envole pour l’Australie travailler dans un laboratoire de recherche à l’Université du Queensland : « J’étais passionné par le développement, après l’UTC j’ai eu la chance de partir à l’étranger pour participer au développement d’une plateforme de type Skype, qui n’existait pas encore à l’époque, mais pour la communauté scientifique. » Après l’Océanie, direction l’Amérique du Nord ! : « Je suis parti trois années aux USA, en Californie, dans une start-up précurseur dans le développement d’applications cross-platform web/mobile. Puis en 2008, je suis retourné en France, j’avais le mal du pays, et j’ai intégré un cabinet de conseil. Au départ, j’étais le 4ème employé et je suis allé jusqu’à gérer une agence entière de plus d’une centaine d’ingénieurs et de commerciaux. C’est à l’issu de cette expérience que j’ai rencontré Nicolas Caleca, mon associé, et qu’on a créé HEALSY en 2016. »

Screw it, just do it! La devise de Stéphane, qui prend tout son sens quand on comprend quel type d’entrepreneur il est : Enthousiaste, positif et tenace ! : « J’ai tendance à aborder les choses de manière positive et Nicolas aussi. C’est une des forces qui a fait qu’on a monté le projet. Sans ça on en serait restés sur une idée sans jamais la développer. Les gens passent leur temps à nous expliquer pourquoi ça ne va pas marcher. Il ne faut pas se laisser abattre. »

Et si on remontait le temps ? : « Si je pouvais donner un conseil à l’entrepreneur que j’étais il y a quelques années, ça serait de faire attention au choix de mes associés. Avec Nicolas, on est toujours là et ça se passe très bien, on est complémentaires. Mais parfois, on pense avoir trouvé des personnes pertinentes et ça ne fonctionne pas. Ça nous est arrivé et on aurait dû faire plus attention. Tout le monde doit faire preuve du même niveau d’implication sinon ça ne peut pas marcher, ça mène au conflit et ça freine le développement du projet. »

Maintenant, retour vers le futur ! : « Comment je me vois en tant qu’entrepreneur dans 10 ans ? Je n’y ai jamais vraiment pensé, je suis tellement investi dans HEALSY, c’est mon quotidien. Avec Nicolas, on porte la vision de ce projet, on défend l’idée depuis le début. Dans 10 ans, je me verrais toujours à la tête de cette entreprise, avec une position de leader international. »

D’autres conseils ? : « Avant de se lancer, il faut se demander en quoi son idée est pertinente, et si elle répond à un vrai problème. Il y a des conseils qu’il faut écouter, ceux qui permettent d’améliorer un projet et de le booster. Mais il y aura toujours des sceptiques pour essayer de vous persuader que c’est trop compliqué ou infaisable, si vous êtes convaincu par votre idée il ne faut surtout pas les écouter. »

 

En savoir plus : https://www.healsy.fr/
Toute l’actu via Twitter – https://twitter.com/healsylife